` prévention des déchets avec l’Ademe | Vivez Saint-Pierre

Sommaire

Archives

Contact

Contactez-nous

prévention des déchets avec l’Ademe

L’Agglomération Seine-Eure élabore son programme local de prévention des déchets avec l’Ademe

Dans le cadre de sa politique de développement durable, l’Agglomération a signé un accord-cadre de partenariat avec l’Ademe. Elle a cinq ans pour réduire de 7 % ses déchets.

L’Agglo est la troisième collectivité dans le département de l’Eure à mettre en place cette politique ambitieuse. Obligatoire depuis le 1er janvier 2012 grâce au Grenelle de l’Environnement, elle a pour objectif de réduire le poids des déchets de 7 %, soit 1 526 tonnes sur cinq ans.

L’Agglomération Seine-Eure se mobilise afin d’être exemplaire en la matière.Ce programme se déroulera en plusieurs phases.

A ce titre, des actions de sensibilisation ont déjà eu lieu début juin en direction des élus et des agents de l’Agglomération.

Avec un regard neuf sur le territoire, Espace Environnement, bureau d’études missionné sur la première année du projet, accompagnera le service propreté à établir un diagnostic. Photographie du territoire, cette étape de travail fera un état initial des quantités de déchets traités par la collectivité et identifiera les potentiels d’actions en prise avec la réalité locale. Selon ses conclusions, un programme d’actions sera mis en place à partir de 2013, pour les 4 années suivantes.

Une politique soutenue par l’Ademe

Cette politique sera mise en œuvre par l’Agglomération, grâce au soutien technique et financier de l’Ademe qui s’engage à reverser 74 935 € / an, si l’objectif est atteint.

Un préalable à la mise en place d’une redevance incitative :

Notre production de déchets a doublé en 40 ans ! Chaque habitant de l’Agglomération Seine Eure a produit en moyenne en 2011 356 kg d’ordures ménagères (résiduelle + collecte sélective), auquel on ajoute 271 kg de déchets végétaux et de déchets apportés en déchèterie. Il est temps d’agir ! Chacun de nous devra réduire. Parce que tout le monde crée des déchets, c’est l’affaire de tous : les pouvoirs publics, les industriels, la grande distribution, les citoyens… Réduire c’est la première étape avant la redevance incitative, obligatoire partout en France à partir de 2015. Avec cette redevance, plus le volume de déchets est élevé, plus il faudra payer.

Faire du développement durable c’est aussi réduire ses déchets

En effet, en menant une politique de réduction des déchets, l’Agglomération Seine-Eure tient compte des enjeux économiques, environnementaux et sociaux.

C’est pourquoi ce programme sera divisé en cinq axes :

– sensibilisation à l’éco-consommation,

– exemplarité de la collectivité porteuse du programme et de ses communes membres,

– actions emblématiques nationales (stop pub, réduction des sacs de caisses, compostage),

– actions d’évitement de déchets (réparation, réemploi, dons, revente, etc…),

– actions de réduction quantitative des déchets produits par les entreprises ou des actions des préventions qualitatives pour réduire la nocivité.

Une mobilisation nationale :

Depuis 2009, 345 programmes ont été mis en place en France.

A ce jour, 60 % de la population métropolitaine est couvert par un programme de réduction des déchets. Depuis 2007, une baisse de 4 % des déchets produits a été constatée (chiffres nationaux).

Mais réduire ses déchets n’est pas une nouveauté. La première campagne allant dans ce sens fût la fin de la limitation des sacs plastiques en 2004.

Quel est l’intérêt de réduire le poids de ses déchets ?

La face cachée d’1 kg de déchet : Pour 1 kg de déchets, nous avons généré en amont 7 kg de déchets industriels, et nous avons utilisé 32 kg de matières premières et 100 kg de ressources naturelles.

Ressources utilisées pour produire :

1 brosse à dent = 1,5 kg de ressources utilisées

1 téléphone portable = 75 kg de ressources

1 puce (0,09 gr) = 20 kg de ressources

1 ordinateur = 1 500 kg de ressources

Des gestes simples et concrets pour réduire au quotidien:

– Limiter le suremballage : – 26 kg de déchets par an et par personne,

– Acheter à la coupe : – 2 kg de déchets par an et par personne,

– Utiliser des sacs cabas pour faire ses courses : – 2 kg de déchets par an et par personne,

– Limiter le gaspillage alimentaire : – 20 kg de décehts par an et par personne,

– Donner ou revendre ce dont on a plus besoin : – 13 kg de déchets par an et par personne,

– Limiter les impressions papier : – 6 kg de déchets par an et par personne,

– Mettre un stop pub sur sa boîte aux lettres : – 40 kg de déchets par an et par boîte aux lettres,

– Faire son propre compost : – 40 kg de déchets par an et par personne,

– Boire l’eau du robinet : – 10 kg de déchets par an et par personne…

Pour plus de renseignement, contactez Jessica Di Bernardo, animatrice du programme local de réduction des déchets au 02 32 50 89 51.

 

 

 

 

 

Discussion

Les commentaires sont clos pour cet article.

Les commentaires sont clos.

Login