` Mois du Documentaire le bilan - Vivez Saint-Pierre | Vivez Saint-Pierre

Sommaire

Archives

Contact

Contactez-nous

Mois du Documentaire le bilan

Le Mois du film documentaire

BILAN 2012

Pour la première année, la Médiathèque départementale de l’Eure participait à la manifestation nationale Le Mois du film documentaire. La coordination régionale n’étant plus assurée pour l’édition 2012, le Conseil Général a accepté de jouer ce rôle à l’échelle départementale.

Sur l’ensemble du département, 12 bibliothèques ont participé : Evreux, Aubevoye, Vernon, Gaillon, Louviers, Le Neubourg, Routot, Pont-Audemer, Serquigny, Damville, Marcilly-sur-Eure et Saint-André de l’Eure.

Un partenariat a été noué avec le Moulin d’Andé – CECI et 4 communes du département : Léry, Andé, Saint-Etienne-du-Vauvray et Saint-Pierre-du-Vauvray.

La Médiathèque départementale a soutenu l’action d’une partie des bibliothèques en finançant les droits de diffusion des films documentaires choisis,  en leur proposant un soutien logistique par  le prêt d’un kit de projection et, à l’aide du pôle action culturelle du département,  a travaillé à l’élaboration et à  la distribution de 14000  programmes.

La soirée d’inauguration a eu lieu le jeudi 08 novembre 2012 au cinéma Gaumont-Pathé d’Evreux par la projection du film Duch, le maître des forges de l’enfer du réalisateur franco-cambodgien Rithy Panh.

Le Public

Une fréquentation très satisfaisante

34 projections ont eu lieu dont 3 réservées à un public uniquement scolaire.

1470 personnes ont assisté aux séances, soit une moyenne de 44 spectateurs par séances

  • • 910 adultes et 64 enfants
  • • 496 primaires, collégiens ou lycéens dans le cadre de séances ouvertes aux scolaires

Une nouveau public

Dans une proportion difficilement mesurable, nous avons constaté qu’un public n’ayant jamais fréquenter la bibliothèque s’était déplacé pour assister à des séances.

Un public mobile sur le département

Si le public provient essentiellement de la commune ou des environs (76%), il faut noter la part non négligeable de spectateurs qui se sont déplacés sur le département (26%).

Outre Evreux, des projections ayant eu lieu à Saint-André-de-l’Eure, Aubevoye, Marcilly-sur-Eure ou Le Neubourg ont attiré un public eurois en grand nombre.

La communication mise en place par le département (édition des programmes, diffusion par réseau carte com’, informations à la presse) a bien fonctionné. Le programme départemental ayant beaucoup circulé.

Préparation et déroulement

Un engagement départemental et local

48 personnes impliquées dans l’organisation pour 290h de préparation (soit une moyenne de 18h hors temps de projection).

  • • 3 agents du Conseil Général (Services Médiathèque Départementale et Pôle Action Culturelle)
  • • 23 bibliothécaires ou personnels salariés
  • • 16 bibliothécaires bénévoles
  • • 7 élus locaux

Des lieux variés

La Médiathèque départementale a encouragé les projections à l’intérieur des bibliothèques participantes (37%) en soutenant techniquement les plus petites bibliothèques du département non équipée en matériel de projection.

Le kit avec écran, projecteur, lecteur Blu-Ray, enceintes et micro sans fil fourni par la Médiathèque Départementale a été utilisé lors de 8 séances. Les organisateurs ont apprécié la qualité de ce matériel.

Toutefois, certaines bibliothèques ne pouvaient pas recevoir le public dans des conditions agréables. Dans ce cas, les collectivités locales ont soutenu leurs établissements en mettant à disposition des salles (37%).

 

On soulignera également les partenariats noués avec les cinémas d’Evreux (séance d’inauguration), Le Neubourg (5 séances) et Louviers (1 séance).

 Une richesse dans la programmation

La Médiathèque départementale et le Moulin d’Andé – CECI ont proposé une sélection de films afin d’aider les participants. Toutefois, les bibliothèques et communes ont été libres dans leurs choix et la médiathèque départementale a apporté son soutien dans la recherche de thématiques spécifiques.

En conséquence, l’offre a été d’une très grande richesse : films familiaux, historiques, sociologiques, portraits d’artistes, portraits de groupe…

A l’heure de bilan, peu de participants ont exprimé de réelles difficultés dans leurs choix de films. Cette solution est donc apparue comme la plus adaptée à notre fonctionnement.

Des projections, des débats, des rencontres…

Traditionnellement, une projection de cinéma documentaire se prolonge avec une discussion autour du film après la séance. Toutes les bibliothèques ont suivi

  • 11 rencontres avec des réalisateurs ou membres de l’équipe du film : Gaël Mocaër à Saint-André-de-l’Eure, Caroline Philibert à Gaillon, Isabelle Singer au Moulin d’Andé, Philippe Ayme à Andé, Arnaud Thomas et Thomas Nicolas à Aubevoye, Pascal Boucher à Léry, Jean-Henri Meunier à Louviers, Marc Faye à Routot, Sandrine Bagarry à Saint-Pierre-du-Vauvray, Clément Révérend à Vernon
  • 8 débats organisés avec des intervenants extérieurs (journaliste, gérant de cinéma, animateur de ciné-club, danseur-chorégraphe, agriculteur…)
  • 14 discussions ont eu lieu sans la présence d’intervenants et ont été animés par les bibliothécaires présents.
  • • Plusieurs actions (Le Neubourg, Pont-Audemer, Marcilly-sur-Eure, Damville…) ont amenés à un partenariat avec une association ou une institution locale (ciné-club, club de danse, gestion des eaux…)

Budget

Le budget global était de 15500€.

  • 3420€ de droit de projection publique dont 1244€ financés par la Médiathèque départementale (le reste étant à la charge des collectivités)
  • 1530€ pour les intervenants (frais déplacement et intervention).
  • 5120€ de budget communication dont 4500€ pris en charge par le Conseil Général (édition et distribution des programmes…)
  • 764€ en frais divers (alimentation, courrier)

A noter qu’aucun frais de location de salle n’a été enregistré. Comme indiqué plus haut, les partenariats avec les cinémas et le soutien des collectivités a été important.

 

En plus du soutien technique, l’aide financière apportée par le Conseil Général à travers le financement d’une partie des droits de diffusion pour les plus petites communes  a été primordial pour la mise en place d’une projection.

La communication

Une communication départementale commune

Afin de garantir un maximum de visibilité à la manifestation, la Médiathèque départementale et le Pôle Action culturelle ont pris en charge la communication de l’événement.

  • • Inscription des bibliothèques sur le site web du Mois du film documentaire
  • • Réception et distribution des kits nationaux (affiches nationales + bandes annonces) aux bibliothèques
  • • Rédaction et envoi des communiqués de presse
  • • Conception, éditions et distribution du programme départemental (14000 exemplaires)
  • • Organisation de la soirée d’inauguration en collaboration avec le cinéma Gaumont-Pathé et le réseau des bibliothèques-médiathèques d’Evreux.
  • • Réponses aux sollicitations des journalistes (Radio Bleue, Chaîne Normande…)

Communication locale

Les informations ont été relayés par les participants :

  • • Distribution des programmes
  • • Editions/distribution d’affiches et de flyers (créé à partir du visuel national)
  • • Médiation directe avec le public
  • • Communication via la presse locale (voire radio)
  • • Communication via le journal de la commune
  • • Envoi d’invitation personnelle / mailings
  • • Médiation directe auprès du public

Dans tous les cas, l’implication du bibliothécaire apparaît comme un élément déterminant dans la réussite du projet.

Des projets pour 2013

16 participants 16 souhaitent participer à la prochaine édition. Cette donnée montre la réussite ainsi que l’intérêt des bibliothèques et communes pour cette manifestation. La réunion de bilan du vendredi 07 décembre 2012 a permis de dégager certains axes de travail pour l’année 2013.

Rédaction d’une charte des participants

La création d’une charte des participants définissant entre autre le cadre d’accueil des réalisateurs et des intervenants.

Mise en place d’un comité de sélection

Afin de répondre à certaines remarques, nous envisagerons de créer un comité de sélection avec les bibliothécaires participants et des partenaires. Nous chercherons notamment à inclure une dimension “locale” (sujets traitant de la Haute-Normandie, réalisateurs Haut-Normand…).

Cette sélection sera présenté en février à la Médiathèque départementale de l’Eure.

Une soirée d’inauguration

La soirée d’inauguration a eu lieu cette année à Evreux. Il serait intéressant de proposer une autre ville en 2013. Le cinéma Le Viking au Neubourg, géré par une association et qui a accueilli 5 projections cette année, pourrait être retenu.

Un RDV trimestriel ?

Devant la réussite de la manifestation nous envisageons de proposer une fois par trimestre dans le département, une séance cinéma documentaire dans une bibliothèque volontaire.

Bilan général

Le bilan départemental est très positif. Outre la fréquentation, nous avons perçu le réel intérêt du public, des bibliothécaires et des élus locaux pour cette manifestation. De plus, elle a permis à des bibliothèques, des communes et des institutions de former un petit réseau autour d’un projet commun. Un réseau que nous devrons entretenir dans l’avenir pour que le Mois du film documentaire s’inscrive un peu plus comme un rendez-vous avec le cinéma dans le département de l’Eure. Merci à toutes les participants pour la réussite de cette édition.

Discussion

Les commentaires sont clos pour cet article.

Les commentaires sont clos.

Login